ISO 12543:2011 FR Verre dans la construction Verre feuilleté et verre feuilleté de sécurité

Cette partie de la norme ISO 12543 définit les termes et décrit les composants du verre feuilleté et du verre de sécurité feuilleté utilisés dans le bâtiment.

1   Champ d’application

Cette partie de la norme ISO 12543 définit les termes et décrit les composants du verre feuilleté et du verre de sécurité feuilleté utilisés dans le bâtiment.

2  Termes et définitions

Aux fins du présent document, les termes et définitions suivants s’appliquent.

NOTE Les définitions 2.3 et suivantes s’appliquent à la fois au verre feuilleté et au verre de sécurité feuilleté.

2.1 verre feuilleté

ensemble constitué d’une feuille de verre avec une ou plusieurs feuilles de verre et/ou de matière plastique de vitrage reliées entre elles par une ou plusieurs couches intermédiaires

2.2 verre de sécurité feuilleté

le verre feuilleté où, en cas de bris, la couche intermédiaire sert à retenir les fragments de verre, limite la taille de l’ouverture, offre une résistance résiduelle et réduit le risque de blessures par coupure ou perçage
Voir ISO 12543-2.

2.3 verre feuilleté avec des propriétés ignifuges

le verre feuilleté qui n’atteint pas sa résistance au feu grâce à des intercalaires, qui réagissent aux températures élevéesNote 1 à l’entrée : Aucun produit en verre en soi ne peut être classé comme résistant au feu. Lorsque le produit en verre est vitré dans un système d’encadrement approprié, l’assemblage peut être testé et classé comme résistant au feu. Ce type de verre feuilleté peut être utilisé comme composant d’un ensemble vitré résistant au feu.

2.4 verre feuilleté résistant au feu

verre feuilleté dont au moins une couche intermédiaire réagit à la température élevée pour donner au produit sa résistance au feuNote 1 à l’entrée : Ce produit peut également contenir des composants en verre qui sont eux-mêmes résistants au feu. Aucun produit en verre en soi ne peut être classé comme résistant au feu. Lorsque le produit en verre est vitré dans un système d’encadrement approprié, l’assemblage peut être testé et classé comme résistant au feu. Ce type de verre feuilleté peut être utilisé comme composant d’un ensemble vitré résistant au feu.

2.5 verre feuilleté à propriétés acoustiques

verre feuilleté où au moins une couche intermédiaire augmente la perte de transmission sonore du produitNote 1 à l’entrée : La perte de transmission du son peut être évaluée conformément à la norme ISO 22897.Note 2 de la rubrique : La couche intermédiaire peut être évaluée conformément à la norme ISO 16940, qui mesure l’impédance mécanique du verre feuilleté.

2.6 verre feuilleté symétrique

le verre feuilleté dans lequel, sur les deux surfaces extérieures, la séquence des vitres, des feuilles de verre en plastique et des couches intermédiaires par type, épaisseur, finition et caractéristiques générales est la même

2.7 verre feuilleté asymétrique

verre feuilleté dans lequel, sur les deux surfaces extérieures, la séquence des vitres, des feuilles de verre en plastique et des couches intermédiaires par type, épaisseur, finition et/ou caractéristiques générales est différente

2.8 verre plat laminé

le verre feuilleté dans lequel les vitres constitutives et les feuilles de verre plastique n’ont pas été formées ou pliées au cours de la fabrication

2.9 verre feuilleté cintré

verre feuilleté dans lequel les vitres constitutives et les feuilles de verre plastique ont été délibérément façonnées par formage ou cintrage avant le feuilletage

2.10 intercalaire

une ou plusieurs couches de matériau servant d’adhésif et de séparateur entre les couches de verre et/ou de feuilles de plastique pour vitrage

Note 1 à l’entrée : La couche intermédiaire peut également conférer des performances supplémentaires au produit fini, par exemple la résistance aux chocs, la résistance au feu, le contrôle solaire et l’isolation acoustique.

Note 2 à l’entrée : La couche intermédiaire elle-même peut également encapsuler des films et des plaques non adhésives, des fils, des grilles, etc.

2.11 matériel encapsulé

matériau non adhésif qui est encapsulé par une couche intermédiaire entre le verre et/ou le plastique du vitrageNote 1 à l’entrée : Le matériau non adhésif peut être un film, une plaque, un fil, une grille, etc.

2.12 film

produit planaire mince d’une épaisseur maximale arbitrairement limitée, dont l’épaisseur est très faible par rapport à la longueur et à la largeur

Note 1 à l’entrée : Les films sont généralement fournis en rouleaux.

2.13 plaque

pièce de matériau lisse, plate, d’épaisseur uniforme et limitée, pouvant être perforée

2.14 grille

la disposition régulière des fils

2.15 processus de laminage folio

procédé de laminage dans lequel la couche intermédiaire est un film solide qui est placé entre les couches de verre ou de plastique du vitrage et qui est ensuite soumis à la chaleur et à la pression pour obtenir le produit final

Note 1 à l’entrée : La pression peut être supérieure ou inférieure à la pression ambiante.

2.16 procédé de laminage sur place

procédé de laminage dans lequel la couche intermédiaire est obtenue en versant un liquide entre les couches de verre ou de plastique de la feuille de vitrage et est ensuite durcie chimiquement ou par ultraviolets pour obtenir le produit final

Note 1 à l’entrée : Des procédés de laminage autres que ceux définis aux points 2.15 et 2.16 sont disponibles, mais ils ne correspondent pas nécessairement à l’une des deux méthodes définies aux points 2.15 et 2.16.

2.17 taille des stocks

les formats qui sont destinés à être recoupés ou traités en vue d’une utilisation finale

2.18 les formats finis

les formats qui sont soit fabriqués sur mesure, soit découpés à partir de stocks et qui peuvent faire l’objet d’une transformation ultérieure

Note 1 à l’entrée : Les exemples de traitement ultérieur peuvent comprendre le travail des bords, le perçage ou la décoration des faces.

NOUS VOUS RÉPONDRONS DANS LES 24 HEURES.